Actualité

French Tech Days NUMERIQUE Corée/Japon

Les bureaux BUSINESS France en Corée et au Japon organisent du 31 Mai au 02 Juin 2016 un évènement de grande ampleur pour promouvoir la French Tech en Corée et au Japon dans le domaine du NUMERIQUE, évènement qui sera parrainé par Axelle Lemaire, Secrétaire d'État chargée du Numérique, auprès du ministre de l'Économie, de l'Industrie et du Numérique.

Ces French Tech Days s’inscrivent dans le cadre d’une année 2016 spéciale pour les deux pays :

  • L’année de la France en Corée, et l’ouverture d’un French Tech Hub à Seoul 
  • L’année de l’innovation franco-japonaise

L’évènement mêle des forums thématiques, Demo Days et rendez-vous BtoB individuels. 

Les secteurs qui ont été retenus :

  • Fintech  (technologie financière)
  • 5G / IoT  (Internet of Things)
  • Medtech / e-santé

Cette mission est ouverte à toutes les entreprises françaises, sans distinction de CA ou d’effectif (Offre complète ici).

Pour information:

La marque French Tech est un outil de mobilisation en France et de rayonnement à l’international. L’utilisation que vous en ferez permettra de la déployer rapidement au bénéfice de tous et de construire collectivement sa valeur.

Pourquoi utiliser la marque French Tech ?

A l’international, pour contribuer à la construction de notre notoriété. Coalisés sous la bannière French Tech, nous pouvons atteindre une taille critique suffisante pour être pris en considération à l’échelle du monde. La French Tech est donc conçue comme une marque collective, un étendard commun porté à la fois par ses membres et par l'Etat qui les soutient. Sa valeur est à construire collectivement. Plus nous serons nombreux à être mobilisés et rassemblés derrière ce porte-drapeau, plus nous serons visibles et audibles.

En France, pour montrer votre engagement en faveur des startups et amplifier un mouvement d’acculturation auprès de tous les acteurs français (acteurs publics, media, grand public, grands groupes etc…).

L’ANNEE FRANCE-COREE débute par une Année de la Corée en France de septembre 2015 à août 2016. Elle se poursuit par une Année de la France en Corée de mars à décembre 2016. 

Elle célèbre le 130ème anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre nos deux pays. Elle a été lancée à Paris le 18 septembre, à l’occasion de la visite de M. Hwang Kyo-ahn, Premier ministre de la République de Corée.

L’année France-Corée va donner un nouvel élan à la coopération bilatérale dans tous les domaines, culturel bien sûr mais aussi économique, universitaire et scientifique, touristique et gastronomique. Plusieurs centaines d’événements, placés sous le signe de la créativité, seront organisés dans ce cadre.

Dans le domaine culturel, l’Année propose, en France puis en Corée, des évènements d’envergure dans les musées, les théâtres et les salles de concert mais aussi des manifestations dans les espaces publics. Toutes les formes artistiques, des plus classiques aux plus novatrices (art numérique, twittérature, etc.), seront mises en valeur.

Dans le domaine économique, l’Année mettra l’accent sur l’innovation et le développement de partenariats industriels. Sur le plan universitaire et scientifique, elle devrait favoriser le développement de nouvelles collaborations entre les établissements d’enseignement supérieur et de recherche français et coréens. Sur le plan éducatif, elle mobilisera les jeunes autour de concours organisés dans le cadre des jumelages entre établissements scolaires de nos deux pays.

Bénéficiant d’une volonté et d’une implication politique aux plus hauts niveaux, l’Année France-Corée offre une visibilité nationale et une ouverture internationale à de nombreux opérateurs français, aux collectivités territoriales, aux partenaires publics et privés qui permettent sa mise en œuvre.

L’ANNEE DE L’INNOVATION FRANCO-JAPONAISE : 2016

Le premier Ministre Manuel VALLS a lancé le 5 octobre 2015, une année franco-japonaise de l’innovation  lors d’un déplacement à Tokyo. Une déclaration conjointe franco-japonaise a été promulguée pour faire de 2016 l'année de l'innovation destinée à mettre en lumière les nombreux acteurs français et japonais de l’innovation et à promouvoir leurs actions et leurs partenariats. Un accord mettant en place M. Jean-Dominique François ? un expert technique français sur l’innovation technologique auprès de JST (Japan Science and Technology Agency) a été signé le 13 mars 2015, en présence de M. Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères et du Développement international. L’action de cet ETI portera en priorité sur l’appui aux différents acteurs de l’innovation, français et japonais, que sont les PME, les entreprises de taille intermédiaire innovantes, les universités et les instituts de recherche et les pôles de compétitivité pour les aider à nouer des partenariats technologiques.

 

Pour toute question: Jennifer Lartigue